Nathalie Bernard a créé le personnage "Silence" d'abord pour sa fille, puis pour tous les enfants. Nous l'avons rencontré à l'Escale du Livre, où elle présentait "Silence", une jeune fille intelligente et courageuse vivant au Moyen-Age. Nathalie est également chanteuse et a conçu un mini concert autour de son personnage.

Natalie, comment t'es venue l'idée de créer le personnage de "Silence" ?

J'avais déjà utilisé ce prénom dans Le Jugement Dernier, un roman sur une vie imaginaire de Jérôme Bosch. C'est un prénom moyenâgeux, que l'on donnait aux petites filles qui n'avaient pas pleuré à la naissance. J'ai trouvé que c'était intéressant comme prénom de personnage de roman, car quand on écrit on ne parle pas...

 Les histoires que tu écris se déroulent dans Bordeaux et ses environs. Est-ce une volonté de ta part ou un concours de circonstances ?

La série a commencé chez l'éditeur Anna Chanel. Les deux premiers tomes se passent dans un espace médiéval indéfini. Pour le troisième tome nous avons dû changer d'éditeur et nous avons trouvé Vents Salés. Comme cet éditeur est régional, nous avons pensé qu'il serait intéressant de situer Silence dans les environs de Bx et plus précisément à Léognan.

Ta fille participe à l'écriture de tes livres pour enfants. En quoi consiste son rôle ? Sa participation a-t-elle modifié sa relation à la littérature ?

J'ai d'abord eu envie d'écrire pour elle. Elle est ma première lectrice. Elle critique l'histoire et en observant ses réactions, je vois si j'ai réussi ou non.

 Tu participes régulièrement à des ateliers d'écriture dans les écoles. Quels sont les réactions qui te surprennent le plus ? Garçons et filles vivent-ils de la même façon ces ateliers ? Quels sont les retours des enseignants ?

Je travaille avec la tranche CE2/6ème. J'adore travailler avec eux car ils sont spontanés, réceptifs, curieux et très imaginatifs. Ils sont emballés par les ateliers, même si au début certains me disent qu'ils n'ont pas d'imagination, ils finissent tous par produire quelque chose d'intéressant. Les garçons et les filles sont impliqués de la même manière. Et vis à vis de Silence, les filles s'y identifient et les garçons en sont amoureux.

Les enseignants sont en général ravis des rencontres et des ateliers. Ils trouvent que ça a un impact fort sur les enfants (qui voient souvent à tort  les auteurs comme des sortes de stars inaccessibles et entrent avec fascination dans nos univers).

 Cherches-tu à glisser des messages dans tes livres ?

J'aime parler de la différence.

Ce que je veux dire, c'est que les difficultés de l'existence (rejet, abandon, pauvreté etc.) n'empêchent ni la joie ni l'action.

 Tu as conçu un mini concert autour de "Silence" (de la musique faite de "Silence", c'est un peu subliminal...). A quand le livre-disque ?

Oui je trouvais ça plutôt amusant de chanter "Silence". Nous sommes en train de faire évoluer ces mini concerts avec un nouveau guitariste (Archie Lipton). On a même prévu de faire un clip. Vous risquez d'entendre de plus en plus parler de nous! Quant au livre disque, on va tout faire pour qu'il existe...

Merci Nathalie et longue vie à "Silence" !

http://nathalie-bernard.fr/fr/

http://facebook/SilenceDubois