Nous avons appris hier, lundi 30 mai, la fermeture du GRICA lors de la tenue du Comité Education Santé et Citoyenneté.
Nous déplorons cette fermeture à deux titres, en tant que représentants de parents d'élèves du collège Cheverus et en tant que parents tout court.
Concernant l'aspect collège, en tant que FCPE nous avons particulièrement insisté pour que des actions soient menées au sein du collège de prévention des attitudes violentes entre élèves, des conduites addictives.... Les interventions effectuées par le GRICA nous ont toujours convenu et nous souhaitions qu'elles perdurent. 
Par ailleurs, en tant que parents, nous savons que les familles rencontraient régulièrement le GRICA, d'une part parce que la structure est centrale et bien située, discrète et que l'accueil était particulièrement apprécié par les parents et leurs enfants, qui venaient parfois ensemble, parfois de façon séparée.
Beaucoup de familles sont en difficulté avec leurs enfants en mal-être, par conséquent la fermeture du GRICA est très mal ressentie, ce d'autant plus qu'il n'y aura pas d'alternative similaire, d'autres structures étant plus orientées vers les conduites addictives, ce qui ne correspond pas toujours aux attentes de familles.
Après le déplacement du planning familial de l'hopital Saint André vers le CHU, c'est une nouvelle difficulté pour les familles, le collège, les infirmières scolaires...
En tant que FCPE, nous sommes particulièrement inquiets des décisions prises de suppression (ou réduction importante) de subventions de l'état qui ont pour conséquence de détricoter toujours plus ce qui permet de créer du lien et de la cohésion. Le travail réalisé par le GRICA, basé sur une implication locale, en réseau est nécessaire notamment au centre ville de Bordeaux, mais nous savons que leur action va bien au-delà.