Samedi 25 septembre, la FCPE 33 organisait un débat sur la place des parents à l'école, en présence de Jean-Jacques Hazan, président de la FCPE nationale et de Georges Dupon-Lahitte, ancien président départemental et national.

Il a été question de pédagogie, sujet dont les parents doivent se saisir, ce afin d'améliorer le bien-être des élèves à l'école. En effet il faut rappeler que la France est particulièrement mal placée, que ce soit au niveau européen ou de l'OCDE : trop de notes, d'évaluations, crainte du redoublement, programmes peu lisibles....

A lire d'ailleurs le rapport "La place des parents" rédigé par des inspecteurs généraux, dont beaucoup de parents souhaiteraient qu'il ne reste pas sans suite....

En attente de "livraison", la "mallette des parents" est un outil diffusé par le ministère via le rectorat auprès de 63 collèges girondins.

Pour en savoir plus http://www.education.gouv.fr/cid52640/mene1000704c.html

La FCPE est tout particulièrement attentive à ce que l'école mette les parents dans l'obligation de compenser ses insuffisances : faire réciter des leçons, surveiller des devoirs, attention.... aucune étude n'a prouvé que les devoirs en eux-mêmes améliorent les résultats des élèves. Mais il est prouvé que trop de devoirs creusent les inégalités d'une part et que cela génère des forme de maltraitance dans certaines familles envers les enfants.

Ce débat a été l'occasion également d'évoquer le problème du poids des cartables. Celui-ci ne devrait pas excéder plus de 10% de celui d'un enfant, soit entre 4 et 5 kg. A Cheverus, il faut compter environ 1kg par matière enseignée..... c'est beaucoup trop !