La campagne de vaccination contre la grippe A débute aujourd'hui, mercredi, dans les collèges et les lycées. Elle concerne 5,3 millions d'élèves et s'étalera jusqu'aux vacances de Noël. La vaccination ne sera pratiquée que sur les collégiens et les lycéens dont les parents auront donné leur accord par écrit. 

A cet effet, les familles ont reçu, ou vont recevoir dans les jours qui viennent, un « questionnaire préalable à la vaccination » où sont notamment demandées des précisions sur la santé de l'adolescent et d'éventuelles incompatibilités avec le vaccin. Les parents ne peuvent cependant pas choisir le vaccin qui sera administré à leur enfant. 

Les injections sont pratiquées par des équipes de médecins à l'intérieur des établissements. Même si ses parents se sont prononcés pour la vaccination, chaque collégien ou lycéen peut alors refuser la piqûre. Pour les élèves du primaire, la campagne commencera début décembre. Ils pourront se rendre avec leurs parents dans les centres de vaccination de proximité. 

Les établissements scolaires sont de plus en plus touchés par le virus. Hier à la mi-journée, selon le ministère, 431 classes et 315 établissements, dont 268 écoles, étaient fermés du fait de la grippe A, sur un total de quelque 55.000 écoles et 11.000 collèges et lycées. 

Cette situation est dénoncée par la FCPE qui la juge de plus en plus difficile à gérer par les parents. La secrétaire générale de la fédération s'interroge : « On ne ferme pas les haltes- garderies, les crèches ou les transports. Alors pourquoi les écoles ? »