Rencontre au Conseil Général de la Gironde *
12 décembre 2008

Nous avons pu confirmer à nos interlocuteurs l’inquiétude des parents, et leur attente de solutions durables et efficaces pour que le collège fonctionne dans de meilleures conditions, que ce soit pour la sécurité en général ou le traitement des repas.
Nous avons évoqué point par point les différents problèmes qui avaient motivé la demande de cette audience, et nous avons reçu les engagements suivants :

Cantine : les travaux nécessaires sur le lave-vaisselle seront effectués pour fin janvier au plus tard, ils concernent principalement la pression de l’eau, les casiers ; le four et la friteuse  seront installés courant janvier, les contraintes électriques ont été vérifiées et validées par une étude rendue cette semaine.
On nous a également indiqué qu’une étude globale est programmée pour la rénovation de la cantine : cuisine, plonge, distribution et réfectoire, cela comprend les murs, le carrelage, la ventilation et autres rénovations et équipements indispensables. Cette étude permettra la rédaction d’un cahier des charges complet pour un appel d’offres au printemps et des travaux à l’été prochain, pendant les grandes vacances.
Sécurité des salles de classe : les travaux de mise aux normes de 9 salles (2 portes de sortie et distance entre les portes) sont programmés pour les vacances de février, dans l’attente d’une dérogation délivrée par la Mairie pour l’une des salles où la distance doit être adaptée en raison des contraintes les lieux.
Cette dérogation ne pose pas de problème de principe et sera reçue en temps voulu.
Nous avons aussi abordé les incidents récurrents liés à la vétusté des locaux, notamment les entrées d’eau par certaines fenêtres, et les bris de glace récents dûs à des menuiseries trop anciennes. Les services devraient intervenir rapidement  pour faire un bilan des travaux à réaliser en urgence et programmer leur réalisation. Les besoins en mobilier seront également traités : certaines salles sont équipées de sièges en plastique (chaises de jardin) ou de mobilier datant de plus de vingt ans et en très mauvais état. Le Conseoil Général s’est engagé à rééquiper en urgence 12 salles cette année.

Nous avons poursuivi cette discussion pour faire état de nos inquiétudes sur l’avenir, et des attentes des familles et du corps enseignant pour le collège Cheverus : les conditions de vie et d’enseignement au collège souffrent des contraintes de locaux vétustes et inadaptés, et cela est rendu plus sensible encore par le nombre des élèves : la sécurité et la qualité de l’enseignement sont en jeu.
Le Conseil Général s’est dit engagé dans une réflexion globale (*) sur ce sujet, à laquelle il prévoit  d’associer les parents d‘élèves. L’Inspection Académique doit d’abord préciser ses positions sur les effectifs et l’éventuelle répartition des options sur le secteur, ce travail est en cours. Un rendez-vous nous sera proposé mi-janvier pour commencer ce travail.

Une fois ce processus engagé, il faudra pourtant continuer à fonctionner « dans les murs ».
Nous avons donc demandé et obtenu que des mesures compensatoires soient mises en oeuvre dès maintenant pour améliorer le quotidien
, en fonction des attentes et besoins du collège. Par exemple une amélioration matérielle pour le CDI. Ces demandes seront traitées avec  la plus grande bienveillance.
Nous proposons qu’un travail de réflexion (associations des parents / collège / élèves) sur les aménagements à prévoir soit fait dès le début janvier pour pouvoir communiquer rapidement des demandes au Conseil Général.

En conclusion, nous nous sommes quittés avec un agenda très clair pour les questions immédiates qui faisaient problème, nous serons très attentifs à ce qu’il soit respecté.
Notre participation à la réflexion sur le futur du collège est également un engagement auquel nous nous attacherons, il nous permettra de faire avancer la question essentielle des conditions d’un enseignement de qualité et de l’avenir d’un établissement réputé pour son bon niveau général.
Réputation qui, il faut le réaffirmer, se maintient malgré des conditions qui se dégradent d’année en année. Les efforts des enseignants et du personnel sont constants, la bonne volonté des élèves est là, mais cet équilibre est fragile, l’urgence est donc réelle !

*délégation composée de représentants des associations de parents d'élèves et d'enseignants